C’est toi, c’est vous, c’est nous !
WebOuest Eric Ouimet, comme une douce caresse

Eric Ouimet, comme une douce caresse

Mültimédiart
Par Murielle Jassinthe | 15 octobre 2022
Eric Ouimet m’accueille virtuellement chez lui – une maison de style colonial juste à l’extérieur de Winnipeg – qui est à la fois son milieu de vie et de création. Les murs arborent ses œuvres, autant de moments intimes ayant marqué sa mémoire affective. Sa chienne Pretzel nous accompagne, témoin des confidences de cet historien du quotidien.

Un mariage

Eric Ouimet a grandi dans une ferme du sud du Manitoba, à Sainte-Agathe. D’ailleurs, ses parents y demeurent encore. Aussi, les thèmes de la ferme et de la vie de campagne font partie intégrante de sa création. Ce sérigraphe étant également féru d’architecture, il crée des œuvres qui balancent entre ces deux univers. Aussi, l’aspect urbain traverse son travail. 

L’artiste étudie à l’Université de Saint-Boniface, en Communication et multimédia (2001). Ce qui lui permet de travailler en design graphique. Puis, il y a 15 ans, il s’initie à la sérigraphie au cours d’une formation offerte par la Winnipeg Art Gallery au Martha Street Studio. Sa pratique en design graphique lui permet d’élaborer ses modèles à l’ordinateur, puis d’appliquer la composante matérielle de la création artistique de la sérigraphie. Il affectionne l’aspect graphique propre à l’art pictural. En effet, c’est uniquement de manière manuelle que Ouimet procède à chacune des étapes inhérentes à la sérigraphie.

 

 

Les possibilités du design graphique sont sans limites. La sérigraphie demande quant à elle de faire des choix. Pour ce faire, il est nécessaire de s’interroger sur ce qui est essentiel à la composition d’une œuvre (couleurs et détails). Bref, il faut discipline et organisation. Étant de nature méthodique, la sérigraphie correspond bien à Ouimet.

WebOuest
The Road Ahead, Eric Ouimet, sérigraphie sur bois

Ouimet se lance en sérigraphie en raison du désir personnel de pouvoir avoir accès à des scènes contemporaines dépeignant le Manitoba. Croyant ne pas être le seul désireux d’y avoir accès et le marché de l’art en étant exempt, il se lance dans la sérigraphie. Les commentaires positifs de son entourage lui donnent ainsi raison d’investir dans ce projet-passion.

Un processus

Les étapes du processus sérigraphique combinent les principes photographiques et picturaux (vidéo). Après avoir composé l’image désirée à l’ordinateur, Ouimet imprime des négatifs qu’il place sur une grande table de développement. Ainsi chaque écran est composé à partir d’un négatif. Il produit autant d’écrans qu’il se doit pour composer l’image définitive qui se dessine une fois les écrans superposés. Cela donne de grands écrans, c’est-à-dire un modèle.

Chaque écran est une lisière de couleur. Il mélange les encres qu’il désire voir se combiner. Le processus sérigraphique l’interpelle physiquement et engage son corps en entier. Il utilise un racloir pour faire pénétrer l’encre au travers de l’écran. Il appose les couleurs une à une. Il amorce avec les couleurs de base, c’est-à-dire les couleurs étant prédominantes, et ce, de manière décroissante. Il utilise habituellement de trois à cinq couleurs par œuvre. Cependant, les plus vastes comptent jusqu’à dix couleurs différentes. Il amorce souvent par le ciel, car c’est souvent l’élément le plus important. Des cieux qui s’étalent à n’en plus finir, nous donnant une impression d’infinie quiétude.

Inspiration du soir

« C’est pour ça que la plupart de mes œuvres se passent la nuit, parce que tu peux voir à l’intérieur, tu peux voir comment les gens vivent […] »
- Eric Ouimet

La nature tout comme la ville l’inspirent. Ces moments de vie et du quotidien sont des mémoires pour Ouimet. Ce sont des polaroïds qu’il garde en tête et combine parfois à d’autres souvenirs pour créer exactement ce dont il se rappelle pour recréer des moments importants pour lui. Ce sont des souvenirs positifs dans sa vie qui sont reliés à sa famille et son vécu. Il ne dépeint que ce qui lui parle. La variété des scènes représente bien son parcours.

Ouimet aime marcher et observer les gens. C’est pour cette raison que bon nombre de scènes se passent la nuit, car la lumière des chaumières permet de voir ce qui se passe à l’intérieur. Pour lui, une porte de garage ouverte est un monde intime qui donne accès à la vie des gens.

WebOuest
WebOuest
À gauche: Homestead, Eric Ouimet, sérigraphie sur bois | à droite: Did You Hear, Eric Ouimet, sérigraphie sur bois

Question de feelings

Ouimet désire que les gens qui admirent ses sérigraphies se sentent heureux. Il veut créer des œuvres qui leur insufflent un vent de quiétude et qui fait jaillir en eux des souvenirs enfouis.

La première œuvre créée par Ouimet pour sa prochaine exposition s’intitule Wheels Down. C’est celle qui l’a imprégné de l’excitation d’élaborer sa nouvelle exposition. Cette excitation s’apparente à celle de l’arrivée. Celle du bonheur et des sentiments liés aux possibilités qui s’ouvrent à soi.

WebOuest
Wheels Down, Eric Ouimet, sérigraphie sur bois
« C’est l’excitation que tu ressens lorsque tu arrives quelque part et que tu te dis, ok on explore. »
- Eric Ouimet

La dernière exposition du sérigraphe date d’il y a cinq ans. Il crée habituellement des séries d’œuvres de petite taille qui se transposent bien sur papier. Cependant, sa prochaine, Nightfall, est conçue sur de grands canevas de bois  (60 pouces sur 40 pouces). Le côté sériel est alors évacué pour faire place à l’unicité. La technique employée est similaire, mais le support du bois demande des ajustements. Ce matériau nécessite un carrelage de l’image, afin d’effectuer l’impression par sections successives. Visant la perfection, il importe spécialement ses canevas de Montréal, afin qu’ils correspondent aux besoins qui sont les siens. Certaines œuvres ont beaucoup plus d’impact en grand format, comme les scènes de nature architecturale. Il va sans dire que le résultat en vaut la peine! On peut y goûter les détails, la texture.

WebOuest
Portage And Garry, Eric Ouimet, sérigraphie sur bois

Les édifices iconiques de Winnipeg sont abordés sous un angle différent, personnel, offert par le cadrage choisi. Ici, la mémoire collective est amalgamée à sa vision du monde. Certaines œuvres représentent des lieux disparus de l’histoire de Winnipeg, qu’il considère comme des chefs-d’œuvre, notamment l’ancien aéroport de Winnipeg. Il aime amalgamer le contemporain au passé. Aussi, les immeubles du milieu du siècle, leur aspect rétro, l’interpellent. Ces œuvres sont témoins et gardiennes d’une mémoire par leur nature, sa vision et ce qu’elles évoquent.

Nightfall a lieu du 14 octobre au 4 novembre 2022, au Mayberry Fine Arts Gallery. Connu à l’international, il vend ses œuvres en ligne ou en galerie. Il est aussi possible d’acheter son livre, Eric Ouimet Art Book, un trésor de mémoire et d’émotion qui renferme ses cinquante premières œuvres. Ceux nés dans les années 1980 se retrouveront bien dans son univers. N’hésitez pas à lui écrire, peut-être vos esprits se rencontreront-ils sur la longue liste des polaroïds affectifs qu’il brûle de partager avec nous.

Sur la piste

Site internet : ericouimet.com 

Galeries à Winnipeg: 

Pulse Gallery (à la Fourche en personne)

Mayberry Fine Arts Gallery (site web https://mayberryfineart.com/)

Galerie à Toronto:

Canvas Gallery (en personne et en ligne : https://canvasgallery.ca)

Exposition solo Nightfall: 

Du 14 octobre au 4 novembre 2022

Lieu : Mayberry Fine Art Gallery (succursale Tuxedo)

La francophonie du Nord et de l’Ouest habite sur des territoires visés par de multiples traités avec les peuples autochtones ainsi que des territoires non cédés. Ces peuples ont accueilli les premiers francophones et les ont aidés à survivre et prospérer. C'est dans le respect des liens avec le passé, le présent et l'avenir que nous reconnaissons la relation continue entre les peuples autochtones et les autres membres de la communauté francophone. Au-delà de cette reconnaissance, WebOuest s’engage à mettre en lumière des histoires des peuples autochtones qui habitent toujours ces terres.
WebOuest

Nouveau tirage! Du 1er au 30 novembre, inscrivez-vous à notre infolettre et courez la chance de gagner un t-shirt WebOuest! Restez informés des nouveautés!