C’est toi, c’est vous, c’est nous !
WebOuest L’Ensemble folklorique de la Rivière-Rouge
Photo: Kenza Zaoui

L’Ensemble folklorique de la Rivière-Rouge

Regard au Centre
Par Kenza Zaoui | 27 août 2022
Début août, le festival Folklorama s’est tenu à Winnipeg pour la cinquante-et-unième fois - c’est le plus grand festival folklorique du monde toujours en activité.

Pour les non-Manitobains parmi vous, pendant Folklorama, la ville assume plus que jamais son multiculturalisme alors que des « pavillons » culturels ou géographiques sont érigés, dans des centres communautaires, des arénas, des salles de spectacle. Chaque soir pendant une semaine, on peut manger des spécialités culinaires tout en regardant un spectacle folklorique.

Le pavillon canadien-français s’est tenu au Centre culturel franco-manitobain (CCFM) avec un spectacle assuré par l’Ensemble folklorique de la RivièreRouge. Au son des violons, j’ai voulu en savoir plus sur cette troupe qui rayonne bien au-delà des frontières manitobaines: j’ai parlé avec Christine Lamontagne, co-directrice artistique de la troupe.

WebOuest
Photo: Kenza Zaoui

Les origines de l’Ensemble folklorique de la Rivière-Rouge remontent à 1947 à Saint-Boniface et la troupe est rattachée depuis 2008 au CCFM, via l’école de danse. En effet, les parents voulaient que leurs enfants puissent suivre des cours de danse en français et le choix d’offrir la danse traditionnelle canadienne française s’est imposé de lui-même. Aujourd’hui, vous comme moi pouvons venir prendre des cours de gigue et de danse carrée, du niveau débutant à avancé! 

À quoi s’attendre lorsqu’on va voir un spectacle de danse canadienne-française? D’abord, un spectacle dure entre 40 et 45 minutes, et peut compter jusqu’à 5 musiciens, plusieurs chanteuses et une vingtaine de danseurs sur scène. Selon Christine, chaque spectacle est différent car défini autour d’un thème et ajusté en fonction de l’auditoire. Les éléments de base (la gigue, le bonhomme gigueur, les danses carrées entre deux partenaires) sont adaptés autour de l’histoire choisie. À Folklorama cette année par exemple, le thème du « Party de cuisine » a permis aux spectateurs de voir des saynètes pleines d’humour, déclenchant des rires dans la salle. 

 

WebOuest
Photo: Kenza Zaoui

Les danseurs sont passionnés et fiers de pouvoir partager leur culture, leur héritage et leurs traditions sur scène et d’après Christine « monter sur scène pour sa communauté, ça fait qu’on s’intéresse aux autres communautés, ça donne une ouverture au monde ». 

Justement, l’Ensemble folklorique de la Rivière-Rouge ne se produit pas qu’à Folklorama – au contraire, ils parcourent le monde entier pour représenter le Canada français à différents festivals, à des événements culturels ou sportifs. En avril prochain, ils seront en Colombie, et leur spectacle incorporera des éléments canadiens d’est en ouest, dans la musique et dans les costumes. On peut aussi les voir localement – il faudra surveiller leurs prochaines apparitions sur leur page Facebook

La francophonie du Nord et de l’Ouest habite sur des territoires visés par de multiples traités avec les peuples autochtones ainsi que des territoires non cédés. Ces peuples ont accueilli les premiers francophones et les ont aidés à survivre et prospérer. C'est dans le respect des liens avec le passé, le présent et l'avenir que nous reconnaissons la relation continue entre les peuples autochtones et les autres membres de la communauté francophone. Au-delà de cette reconnaissance, WebOuest s’engage à mettre en lumière des histoires des peuples autochtones qui habitent toujours ces terres.
WebOuest

Nouveau tirage! Du 1er au 30 novembre, inscrivez-vous à notre infolettre et courez la chance de gagner un t-shirt WebOuest! Restez informés des nouveautés!