C’est toi, c’est vous, c’est nous !
WebOuest Faire partie d’une ligue de karaoké!

Faire partie d’une ligue de karaoké!

Par Jolanta Bird | 12 février 2022

 

 

 

 

 

Ma meilleure amie Kealy et moi adorons le karaoké (c'est ainsi que nos réunions d'affaires semblent se terminer maintenant).On le fait depuis des années, et même si nos goûts musicaux sont totalement à l’opposé, nous réussissons toujours à trouver une chanson qu’on peut chanter ensemble! Vous pouvez imaginer ma réponse lorsqu'elle m'a demandé si je voulais rejoindre une ligue de karaoké.

Je me considère comme une assez bonne chanteuse, mais en compétition devant un bar plein de monde? Je savais que c’était quelque chose qui m’aiderait vraiment à sortir de ma coquille, alors je me suis inscrite. La ligue est basée à Crackers à Saskatoon. Chaque semaine, on nous donne une catégorie différente et chaque chanteur choisit deux chansons. Nous sommes notées sur le chant, la performance et un point est donné pour l’utilisation d’un accessoire! Maintenant, laissez-moi vous dire que je ne savais pas trop à quoi m’attendre!

Mon premier soir, j’ai choisi deux chansons que je connaissais. J’étais déjà assez assez nerveuse de rencontrer des nouvelles personnes et encore plus d’avoir besoin de chanter devant eux! D’autres chanteurs étaient déjà montés sur scène et certains d’entre eux ont vraiment fait un spectacle, imaginé des costumes et des grands gestes. Ma première chanson était Poker Face. J’ai pris le microphone et j’ai marmonné le meilleur muh muh muh mah que je pouvais… par chance j’avais le backtrack qui me soutenait. « Respire Jolanta ! » que je me suis dit. J’ai eu un début chancelant mais une fois le refrain lancé, j’ai réussi à contrôler ma voix. Pourtant, mes yeux étaient COLLÉS à l’écran, une remarque qui m’a été faite par la suite. Pour ma deuxième chanson, j’ai chanté Are you gonna be my girl et j’ai pu me sauvez un peu plus sur celle-là. C’est une de mes favorites pour la route, donc je connaissais chaque note. Ce soir-là, j’ai eu la 8e place!

Tout au long des activités de la ligue, j’ai eu des hauts (mon meilleur classement étant la 6e place) et des bas, mais la plupart du temps, je suis restée au milieu de la liste. J’ai exploré ma gamme vocale avec des chansons comme All about that bass et Let it go. Je me suis améliorée, surtout quand je m’entraînais à mon rythme… au point que lors des soirées compétitives, je pouvais danser un peu pendant que je chantais! Apprendre à quelle distance tenir le microphone a été un autre défi que je devais relever.

WebOuest
Kealy, une bonne amie de Jolanta, adore aussi le karaoké. Crédit photo: Cam Zoller.

Mes amis ont définitivement eu leurs propres moments mémorables: Taylor à eu #1 pratiquement chaque semaine, Kealy nous a étonnés avec ses costumes (mon préféré Harley Quinn), Jon nous a surpris avec un rap et la performance de Candy de Carnival est une que je n’oublierai jamais alors qu’elle tournoyait comme une ballerine sur toute la piste de danse.

WebOuest
Pour sa performance Karaoké, Kealy s’est transformée en Harley Quinn. Crédit photo: Cam Zoller.

Les demi-finales ont été géniales! J’ai choisi Dream on comme première chanson, c’est une chanson que je suis capable de faire, mais les notes aiguës vers la fin ont toujours été un défi. J’ai apporté ma guitare comme accessoire pour pouvoir jouer avec le début de la chanson. Au fond du bar, il y a un écran et d’habitude je me tourne et je chante pour les gens du fond sauf que cette fois, c’est là que mes amis étaient assis. C’était une grosse performance et donc, encore une fois, je me suis retrouvé là où j’étais la première semaine : les yeux collés à l’écran. Je savais que dès que j’aurais dépassé ces notes aiguës, les choses iraient mieux, mais je devrais y arriver en premier. J’ai gratté ma guitare et j’ai fait de mon mieux pour contrôler ma voix, puis la première série de «dream on’s» est arrivée. « Tu as besoin d’une profonde respiration », me suis-je dit. J’ai pris une bouffée d’air aussi grande que possible et j’ai chanté. Le bar est devenu silencieux pendant que j’arrivais à la partie aAAAaaAAAaaaAAAAAhhh, puis j’ai entendu des applaudissements par la suite. J’y suis arrivée!! Mon Dieu merci, cette partie était terminée. Le reste de la chanson était facile, alors j’ai pu me tourner et chanter vers mes amis. Ils avaient de grands sourires! Wow, c’était une moment trop cool! Mon deuxième morceau était Sunday Morning et je vous donne un conseil… PRATIQUEZ VOS CHANSONS AVANT! La version au bar était totalement différente de celle que j’avais répétée à la maison. J’étais bouleversée, ce qui a affecté ma performance, mais j’ai réussi à danser pour me débarrasser d’une grande portion de l’énergie nerveuse. C’est une chanson que j’affection particulièrement alors je m’en fiche de toute façon. Kealy et mon amie Melissa avaient également atteint les demi-finales avec moi! Kealy avec un bel hommage à son père et Melissa nous a fait bouger avec Valerie.

WebOuest
Jolanta en performance lors d’une soirée karaoké à Saskatoon. Crédit photo: Cam Zoller.

Finalement, je n’ai pas atteint la finale mais j’ai obtenu une mention honorable en tant que recrue de l’année! Cela a été une expérience formidable et je la recommande à tout le monde. Même si ma main qui tient le microphone tremble parfois encore comme une feuille en automne, cela m’aide définitivement à sortir de ma zone de confort. Je suis désormais capable de maintenir un contact visuel avec le public, de danser plus et de garder le tempo de la chanson. Grâce à cette expérience, je me sens moins timide et je me suis faite beaucoup d’amis! Comme le dit toujours notre DJ Cam, tout le monde s’inscrit pour une raison différente. Quel serait la vôtre?

La francophonie du Nord et de l’Ouest habite sur des territoires visés par de multiples traités avec les peuples autochtones ainsi que des territoires non cédés. Ces peuples ont accueilli les premiers francophones et les ont aidés à survivre et prospérer. C'est dans le respect des liens avec le passé, le présent et l'avenir que nous reconnaissons la relation continue entre les peuples autochtones et les autres membres de la communauté francophone. Au-delà de cette reconnaissance, WebOuest s’engage à mettre en lumière des histoires des peuples autochtones qui habitent toujours ces terres.
Inscrivez-vous à l'infolettre de WebOuest et soyez les premiers informés!